Création des deux chambres pour les enfants
Cette pièce fait près de 7 mètres de large par 7 mètres de long. Je vais y faire 2 chambres d'enfant (chambres 2 et 3) + un couloir.
A l'origine il y avait un plafond fait de solives de 20cm x 5cm pris sur un mur d'un côté et sur un IPN de 20cm de l'autre côté. Cet IPN n'était pas au milieu de la pièce mais plutôt sur un tiers de la pièce.

Ce plafond était recouvert d'un plancher en chêne (enlevé ici) qui était pourri. Ce plafond était aussi beaucoup trop bas, ce qui assombrissait la pièce.

J'avais envie de supprimer cet IPN mais je l'ai gardé pour deux raisons :
  • La taille et le poids qu'il fait le rendent difficilement évacuable.
  • Le sol est un plancher sur les 2/3 (le plafond de la cave) et je ne peux pas lui demander de porter un mur porteur + l'ameublement de l'étage
Ici l'IPN est à sa place d'origine. Le but est de le déplacer au milieu de la pièce, c'est à dire à peu près au milieu de la porte. Il y avait une porte de chaque côté de l'endroit où je veux le mettre mais, du côté du mur extérieur le colombage sera entièrement refait et la porte sera supprimée.
De toute façon, il sera entièrement porté par 3 poteaux de 20cm x 20cm et 2 poteaux de 20cm x 10cm.
Le déplacement ne sera pas simple, l'IPN fait 199 kg. On sera quand même deux personnes pour acomplir cette tâche, aidée par des éléments de piliers béton. Mais je n'ai que de quoi faire trois piliers, il faudra donc déplacer des éléments de part et d'autre pour faire "marcher" notre IPN. Chaque élément pesant 19 kg, on s'en serait bien passé.
On a aussi utilisé des cordes de sécurité pour se prémunir contre la chute de l'IPN car les éléments de piliers béton ainsi empilés sur un plancher bois sont plutôt du genre bancale. Ce qui nous a obligé à déplacer l'IPN en le soulevant avec l'épaule pour ne pas faire basculer le pilier unique qui se trouvait forcément d'un côté. Les 2 pieds sur une échelle, 199kg même divisé par 2, ça fait lourd !.  Sans compter qu'il a fallu le faire avancer puis reculer 2 fois pour franchir des poutres verticales constituant le colombage.
L'IPN est enfin à sa place, ça nous a quand même demandé pas loin de 2 heures.
Il est très sale et plutôt rouillé. Un bon nettoyage puis un brossage intégral à la brosse métallique rotative montée sur une petite disqueuse lui redonneront meilleure mine.

ATTENTION : Si vous utilisez une brosse métallique rotative, portez des lunettes de protection! en effet, des poils s'arrachent par moment et peuvent se planter dans les yeux. J'en ai eu un de planté dans la joue : ça pique :-(
une autre vue. Le long du mur en colombage que nous voyons ici il y aura le couloir.
Ici on voit l'IPN posé sur ses poteaux. Il tiend par des tirefonds. Remarquez qu'il a été peint à la peinture anti-rouille (2 couches) ce qui lui donne meilleure mine.
Il sera quand même coffré pour ne plus apparaitre dans le décor final.

Notez au passage les briques en terre crue (adobes) que je réalise.
Pose temporaire des 2 groupes de 2 poutres qui formeront le haut du mur en colombage qui séparera les 2 chambres du couloir.

Cette pose temporaire permet de rendre l'ensemble stable afin de poser le solivage.
Le solivage côté SUD est posé.
Celui du NORD aussi.
Le pilier de soutient de l'IPN côté mur extérieur, juste posé sur une fondation faite de béton de ciment puis de béton de chaux pour que le dessous ne soit pas humide.

Une poutre part de ce pilier pour aller à l'autre extrêmité. Les 2 poutres intermédiaires de 20cm x 10xm sont posées dessus. (Je n'ai pas de photos pour le moment)

Maintenant, on passe à la réalisation du mur qui séparera les chambres du couloir.
Pour réaliser un mur en colombage il y a beaucoup de bouts de bois à préparer, raboter, scier, tenoner, mortaiser, feuillurer, poncer...
Là je suis en train de feuillurer, c'est à dire que je crée un décrochement dans lequel viendra une porte. J'ai fixé une règle métallique et je la suit avec la scie électrique.
Voila à quoi ressemblent les 2 feuillures verticales terminées.
et la feuillure horizontale du linteau.
Mais la scie électrique ne permet pas de faire les bouts. Seul le ciseau à bois et la patience permettrons d'arriver au résultat que vous voyez ci-contre.
Un copain est venu passer quelques demies journées à m'aider. On le voit ici en train de régler le trusquin pour faire des tracés en série.
Dans les poutres verticales comportant les feuillures, il est préférable de faire des mortaises borgnes afin qu'elles ne se voient pas.
Je procède en faisant des trous à la perceuse tout le tour du trou à réaliser puis je termine avec un bédane et un ciseau à bois.
Là, je suis en train de faire une mortaise borgne dans une poutre de 20cm x 20cm qui porte l'IPN. (Je suis sur un escabeau)

Quand aux 2 poutres jumelées qui sont au dessus de ma tête, elles seront redescendues pour faire des demies mortaises de chaque côté. Je commence à la scie circulaire pour terminer au ciseau à bois. (photos ci-dessous)
Voilà ce que ça donne remis en place.
ça se monte. Pour monter cette moitié j'étais seul, il m'a fallu user de ruses et de cordes...
Vu du côté Sud
Le tout est monté mais pas encore callé ni chevillé.
Vu du côté Nord